À l’Université Kongo, l’ANAPI présente les avancées enregistrées pour l’amélioration du climat des affaires en RDC

C’était une enième matinée scientifique organisée à l’Université Kongo depuis l’avènement du nouveau comité de gestion en janvier dernier. C’est le mardi 14 mai 2024 que s’est tenue cette grande journée de réflexion dans la salle des conférences archicomble, située au site Luvaka à Mbanza-Ngungu, dans la province du Kongo central.

Initiée par l’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI), cette conférence a été aussi marquée par la présence de Madame l’Administrateur de territoire assistant Arlette Makumbungu, des Membre du conseil local de sécurité, de Madame le Secrétaire général administratif Lydie Tumba Lienda, des professeurs, des chercheurs et des étudiants.

Dans son mot de bienvenue, le Recteur Germain Kuna Maba s’est réjoui de la thématique qui a porté sur l’importance de l’amélioration du climat des affaires et les réformes y relatives.

« Notre pays est à la quête du développement et pour atteindre ce développement, il y a deux moteurs de la croissance. Le premier c’est la consommation et le second c’est l’investissement. Pour avoir l’investissement, il faut une amélioration du climat des affaires. Je salue le choix de l’ANAPI porté sur notre université« , a réagi le Recteur de l’UK.

Le premier orateur de l’activité, Beaugars Mpembi, Chef de travaux et Avocat, est longuement revenu sur la résolution et la sauvegarde des entreprises en difficulté. Il a, par la suite, présenté les mécanismes de sauvegarde mis en place par le législateur pour lutter contre la disparition des sociétés.

« Aujourd’hui dans notre droit positif, la législation sur la faillite n’existe plus. L’accent est mis sur la résolution des problèmes et sur la sauvegarde. Le législateur Ohada ne vise pas la disparition des entreprises. L’entreprise constituant l’unité de base de l’économie, tout est fait pour que l’entreprise ne disparaisse pas. Le législateur ne veut pas la disparition des sociétés. Il existe plusieurs mécanismes de sauvegarde des entreprises. Il y a les procédures dites préventives et les procédures dites curatives », a-t-il dit.

De son côté, Michel Maswapi Directeur en charge du climat des affaires de l’ANAPI, a évoqué les facteurs qui influencent le climat des affaires et a révélé les états des lieux du climat des affaires en RDC.

« Lorsqu’il y a des problèmes politiques, administratifs, d’infrastructures et de l’insécurité, il n’y aura pas d’investissements. Si ces facteurs sont améliorés, le climat des affaires est assaini. Concernant les états des lieux, il y a absence des sanctions, la corruption, absence des réformes, absence des dialogues privés, déficit criant de l’énergie électrique. Comment on peut implanter les usines sans l’électricité? C’est compliqué », a-t-il expliqué.

Par la même occasion, le Directeur Michel Maswapi a présenté les panacées du climat des affaires et quelques réformes opérées sous le Président Félix Tshisekedi.

« Sur le plan institutionnel, plusieurs avancées ont été réalisées notamment la mise en place continue des cellules provinciales du climat des affaires, mise en place du groupe thématique d’experts sectoriels piloté par l’ANAPI. Nous ne faisons que matérialiser la vision du chef de l’État qui est toujours déterminé à rendre le climat des affaires plus attractif et compétitif avec l’aménagement de la fiscalité en faveur du développement « , a-t-il souligné.

Et de renchérir : « Bon nombre de réformes ont été opérées, entre autres : la réduction du taux de l’impôt sur les bénéfices et produits de 35 à 30%; la réduction du taux des pénalités de 4% à 2%; suppression des barrières dans le trafic maritime, fluvial, lacustre et routier ; dématérialisation du processus de paiement des droits, taxes et redevances de la DGRAD; la réduction du traitement des contentieux fiscaux de 6 à 3 mois et la création de nouvelles circonscriptions foncières dans la ville de Kinshasa ».

Pour rappel, l’Agence nationale pour la promotion des investissements a été créée en 2002 et est placée sous l’autorité du Ministre du Plan. Cet établissement public vise à promouvoir les multiples opportunités offertes par la RDC et à fournir un appui administratif à tous les investisseurs qui établissent ou étendent leurs activités économiques dans le pays.

Les missions fondamentales de l’ANAPI sont: faire la promotion d’une image positive de la RDC, faire le plaidoyer pour l’amélioration du climat des affaires et faire la promotion des opportunités du pays.

Dieu Nkembo Wankebila

Partager sur :

Derniers articles

TENASOSP 2024: le Kongo central 2 a inscrit 27 063 candidats dont 12 745 filles

Le Test National de Sélection et d'Orientation Scolaire et Professionnelle (TENASOSP) édition 2023-2024 a...

Lukala : un motard retrouvé mort deux jours après sa disparition

Un motocycliste prénommé José a été retrouvé mort le vendredi 7 juin 2024 au...

Mbanza-Ngungu : grave accident de circulation sur la RN1

Un grave accident de circulation s'est produit dans la matinée (vers 8heurers) de ce...

À ne pas rater

TENASOSP 2024: le Kongo central 2 a inscrit 27 063 candidats dont 12 745 filles

Le Test National de Sélection et d'Orientation Scolaire et Professionnelle (TENASOSP) édition 2023-2024 a...

Lukala : un motard retrouvé mort deux jours après sa disparition

Un motocycliste prénommé José a été retrouvé mort le vendredi 7 juin 2024 au...