AVC incontournable, Didier Budimbu grand leader Kongo longtemps cherché (chronique de Dieu Nkembo)

2016, l’année marquant la création du parti politique dénommé Autre vision du Congo (AVC). Le Président et Fondateur Didier Budimbu Ntubuanga lançait cette formation politique avec une vision claire pour un avenir radieux de la République démocratique du Congo. Après plusieurs années de lutte acharnée, l’AVC a démocratiquement conquis le pouvoir.

L’AVC a souffert, a subi des railleries, a résisté et a cravaché. Lors de sa création, beaucoup d’acteurs politiques étaient sceptiques. D’ailleurs, personne n’aurait parié sur son ascension fulgurante et son exploit réalisé lors des élections législatives de 2023.

Actuellement, ce parti politique est une force incontestable. En moins de 10 ans d’existence, Il compte des milliers de membres parmi eux, il y a un Ministre national, un Sénateur, des Députés nationaux et provinciaux ainsi que des Gouverneurs.

Didier Budimbu, le visionnaire

Didier Budimbu Ntubuanga est né en 1977. Originaire de la Province du Kongo central, il a toujours été l’un des proches de Félix Tshisekedi avec qu’il a milité dans l’opposition pendant de longues années. Cet avocat de formation a été un fervent partisan de la candidature du Président Félix Tshisekedi. En 2018, il a joué un rôle majeur pour son élection à la magistrature suprême.

Sa loyauté a apporté ses fruits puisqu’il a été nommé le 6 septembre 2019 Vice-ministre de l’Enseignement primaire secondaire et technique (EPST) dans le gouvernement Ilunkamba. Poste qu’il a occupé jusqu’au 12 avril 2021. Il sera par la suite nommé le 12 avril 2021 Ministre des Hydrocarbures dans le gouvernement Sama.

Visionnaire, Didier Budimbu a peaufiné des stratégies pour restructurer son parti politique. Raison pour laquelle, il a décidé de nommer le 20 août 2021 le brillant Maître Magloire Kasongo au poste de Secrétaire général de l’AVC dans le seul but de redynamiser le parti et affûter les armes pour les élections de 2023.

Adhésion massive des cadres au Kongo central

Le parti politique AVC est à vocation nationale puisqu’il est implanté dans presque toutes les Provinces du pays. Lors de la campagne d’adhésion, de nombreuses personnalités politiques du Kongo central ont rejoint l’Autre vision du Congo. Il s’agit entre autres : du Député provincial, élu de Madimba Billy Ntunga, du Ministre provincial de la fonction publique et de la culture du Kongo central Dodo Zola et du Vice-gouverneur Grâce Nkuanga Bilolo.

Ces adhésions ont fait jaser car beaucoup ne voyaient pas ce parti politique triompher à l’issue des joutes électorales. Heureusement la détermination et la motivation de la gagne de l’autorité morale Didier Budimbu ont joué un rôle prépondérant.

Des moyens nécessaires ont été remis à tous les candidats de l’AVC et aux alliés pour bien battre campagne. Les résultats des élections législatives nationales et provinciales ont déjoué tous les pronostics. Le petit poisson autrefois sous-estimé est devenu très grand.

L’AVC dans l’histoire du Kongo central

Au Kongo central, l’Autre vision du Congo a créé la sensation. Les diatribes des détracteurs ont été facilement balayées. L’AVC a pu obtenir six sièges au niveau provincial devenant ainsi la deuxième force de l’Assemblée provinciale en ex aequo avec l’UDPS Tshisekedi.

Concernant les législatives nationales, l’Autre vision du Congo a obtenu trois sièges. Didier Budimbu à Kasangulu, Dodo Zola à Songololo et Nzuzi Kasa à Matadi. Et pour les Sénatoriales, l’un des quatre sièges du Kongo central a été raflé par l’autorité morale affectueusement appelée Génie Blanc.

Dans l’histoire politique de la province, aucun parti politique dont l’autorité morale est originaire du Kongo central n’avait réalisé une telle prouesse lors des élections. C’est tout simplement historique et ça démontre à quel point l’AVC devient incontournable en s’installant aisément dans la cour de grands.

L’AVC au Gouvernorat du Kongo central

Un bon mentor propulse ses élèves. Didier Budimbu a, contre toute attente, porté son choix sur son jeune frère et camarade du parti Grâce Nkuanga Bilolo comme candidat à l’élection des Gouverneurs du Kongo central. Plus d’un attendaient voir Didier Budimbu postuler au poste de Gouverneur mais il a préféré soutenir un jeune. Ceci explique tout simplement son attachement envers la jeunesse Kongo et son engagement à faire propulser les jeunes compétents. Il a apprécié le profil de Grâce Nkuanga Bilolo et a décidé de soutenir sa candidature.

Face à Guy Bandu, Gouverneur sortant, le candidat N°12 Grâce Nkuanga Bilolo l’a emporté haut la main dès le premier tour (16 voix-23 voix). Un coaching payant du Maître Budimbu qui ne cessera d’être fier de son élève devenu le 35 ème Gouverneur du Kongo central.

« Je suis très content. C’est le parti AVC qui gagne. Le combat que nous sommes entrain de mener c’est réellement pour la population congolaise et particulièrement du Kongo central. Comme je l’ai toujours dit, il y a un problème de Gouvernance au Kongo central, c’est ce qui nous a motivé de nous lancer afin d’apporter le changement. Le vent qu’on va ramener dans la province beaucoup seront étonnés. Ils verront le travail qui sera abattu. En tout cas comptez sur nous », a déclaré l’autorité morale de l’AVC Didier Budimbu, dans la foulée de la victoire de M. Nkuanga.

Quel avenir pour l’AVC ?

Le parti politique dénommé Autre vision du Congo est bien parti. D’abord il a conquis le pouvoir et ensuite il faudra le conserver le plus longtemps possible. Avec deux Gouverneurs dont l’un élu à la Tshopo, six Députés provinciaux, quatre Députés nationaux, un Sénateur et un Ministre national, l’AVC fait partie des formations politiques de la RDC ayant marqué les esprits. Il est parti de zéro et aujourd’hui il a atteint le firmament en devenant la plus grande formation politique du Kongo central. Son autorité morale est tout simplement le héros.

Au regard de son poids politique, l’AVC aura sans doute des représentants dans le gouvernement provincial qui sera publié incessamment par le Gouverneur Grâce Nkuanga Bilolo. Ses membres pourront également se retrouver dans des cabinets ministériels et au Gouvernorat.

Au niveau national, la prochaine équipe gouvernementale de la Première ministre ne manquera pas un membre de l’AVC. Ses quatre Députés nationaux représentent quelque chose et surtout le bilan de son autorité morale aux Hydrocarbures est au-dessus de la moyenne.

C’est un secret de polichinelle. Didier Budimbu Ntubuanga est le chouchou du président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Sa rigueur et son amour de travail ont séduit le chef de l’État qui n’a hésité à l’avouer lors de la campagne électorale en décembre 2023 à Kasangulu sous la grande satisfaction de la population. Ce qui prouve à suffisance qu’il a la confiance de Fatshi.

En sus, tous les candidats de l’Autre vision du Congo ont mouillé les maillots en battant également campagne pour le candidat du N°20. Au Kongo central, l’AVC a énormément contribué au plébiscité du président de la République qui a été massivement voté avec plus de 90 voix.

Que faut-il faire pour rééditer l’exploiter ou faire encore plus en 2028? C’est la grande question qui doit préoccuper au plus au point les hauts cadres et cadres.

L’euphorie du pouvoir peut être l’une des chutes de ce parti politique. D’où, il faut penser à l’avenir, ce qui nécessite une organisation sérieuse et une préparation sans faille.

Lors de son intronisation en septembre 2021 comme Secrétaire général du parti, Maître Magloire Kasongo promettait de faire l’encadrement de la jeunesse, l’une de ses priorités. C’est le moment de mettre en place un programme d’encadrement qui pourrait durer cinq ans.


L’article 6 de la Constitution donne le pouvoir à un parti politique de renforcer la conscience nationale et à l’éducation civique. L’AVC qui s’est aussi assigné cette mission doit déjà commencer en misant notamment sur la jeunesse qui représente plus de 60 % de la population congolaise.

La jeunesse estudiantine doit être priorisée car elle est instruite, courageuse et elle peut apporter un nouveau vent. Les futurs cadres de l’AVC peuvent provenir des communautés estudiantines.

Que les responsables pensent à intensifier les stratégies d’implantation de leur parti politique dans les coins et recoins du pays. Avec les cotisations de tous les cadres qui sont au pouvoir, la réussite est possible.

Didier Budimbu, un grand leader Kongo

« Il faut casser le noyau pour avoir l’amande », dit-on. Didier Budimbu Ntubuanga s’est inspiré de ce proverbe pour se lancer dans la conquête du pouvoir. Son travail de longue haleine donne aujourd’hui des résultats satisfaisants.

Actuellement et sans l’ombre d’un doute, il est le grand leader de la Province du Kongo central longtemps recherché. Si à l’Équateur il y a Bemba, si dans l’espace Kivu il y a Kamerhe et Bahati, si dans le grand Katanga il y a Katumbu, au Kongo central il y a dorénavant Budimbu.

Pendant des lustres, le peuple Kongo a toujours été considéré comme un « Kinati-Nkutu ». Et une absence criante d’un leadership fort s’est toujours fait constater au Kongo central. Les Bakongo ont toujours échoué parce qu’ils marchent en ordre dispersé. Didier Budimbu qui compte son propre parti politique avec de nombreux élus est entrain de relever ce défi. Il a décidé de mettre fin au célèbre phénomène de « Kinatu Nkutu », qui porte plusieurs significations en français « porte-malette », « marionnette », « lèche-bottes ».

Il est temps que notre Province décolle. Il est temps de faire régner l’unité entre les fils et filles Kongo. Il est temps de se réveiller. Il est temps de défendre collectivement les intérêts de la Province chère à Simon Kimbangu. « Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». Didier Budimbu Ntubuanga a tous les prérequis pour être le porte-parole des Kongo dans le seul but de trouver les solutions aux problèmes du Kongo central.

Chronique de Dieu Nkembo Wankebila, rédacteur en chef du média en ligne Kongo Actu

Partager sur :

Derniers articles

TENASOSP 2024: le Kongo central 2 a inscrit 27 063 candidats dont 12 745 filles

Le Test National de Sélection et d'Orientation Scolaire et Professionnelle (TENASOSP) édition 2023-2024 a...

Lukala : un motard retrouvé mort deux jours après sa disparition

Un motocycliste prénommé José a été retrouvé mort le vendredi 7 juin 2024 au...

Mbanza-Ngungu : grave accident de circulation sur la RN1

Un grave accident de circulation s'est produit dans la matinée (vers 8heurers) de ce...

À ne pas rater

TENASOSP 2024: le Kongo central 2 a inscrit 27 063 candidats dont 12 745 filles

Le Test National de Sélection et d'Orientation Scolaire et Professionnelle (TENASOSP) édition 2023-2024 a...

Lukala : un motard retrouvé mort deux jours après sa disparition

Un motocycliste prénommé José a été retrouvé mort le vendredi 7 juin 2024 au...